Pas encore de compte? Inscrivez-vous ici »
  • Contact
  • Se connecter

Des nouvelles des Roumains du squat route d'Ahuy

Août 30th, 2015

Les locaux paroissiaux de Saint Jean Bosco ont hébergé une famille roumaine pendant l'hivers et une grande partie de l'été.

Ils ont pu retourner dans le squat reconstruit. Les bâtiments ont en effet été loués à l'école de "l'étoile" qui doit ouvrir à la rentrée.

La fille de la famille que nous hébergions et qui vivait en Allemagne, d'une part a eu un enfant avec son compagnon et d'autre part est rentrée semble-t-il avec le compagnon en question. Je leur avais demandé il y a quelques mois pourquoi ils voulaient rentrer. Ils m'ont dit qu'en Allemagne, on a du travail mais le salaire ne permet pas de se loger. Le travail en France c'est faire la manche et, si cela rapporte peu, c'est assez pour vivre grossièrement dans un squat.

 

Conférence de Philippe Blanchard

Février 18th, 2015

A cette conférence nous étions au moins cent comme pour la précédente.

L'exposé fut à la fois très détaillé dans l'idée de situer le sanctuaire du Sacré Cœur dans les courants artistiques de l'époque de sa construction et, en même temps, très documenté grâce à l'apport de nombreuses projections de diapositives.

Vous trouverez des images de cet événement dans le journal Le Bien Public à l'adresse suivante: Images de la conférence

Cette série de conférences s'avèrent être un beau succès dont l'objectif d'aider à renouer l'Église avec le quartier et de revaloriser l'Église du Sacré-Cœur n'est certes pas atteint mais est sur une bonne orientation.

Conférence de François Bazin

Février 3rd, 2015

Voilà la conférence a eu lieu.

Il y avait au moins 100 personnes de tous âges. Inutile de dire qu’on a appris beaucoup de choses concernant le quartier depuis les meetings aériens jusqu’à la venue de Buffalo Bill et de ses indiens à Dijon. Nous avons appris les spécificités de ce quartier le premier de Dijon obéissant à un plan d’hurbanisme.

 

On peut voir quelques photos sur le site du Bien Public ou sur le site de la paroisse.

 

C’est pour bientôt

Conférence sur la quartier de la maladière

Février 1st, 2015

Aujourd'hui messe des familles et conférence

C'est la fête de saint Jean Bosco. A cette occasion nous organisons une fête des familles avec une prise en charge des enfants.

Par ailleurs, l'après midi à 17h00 nous avons une conférence de Monsieur Bazin qui nous parle du quartier de la Maladière, de son histoire et de son sens.

Post complet »

Accueil des personnes en précarité

Décembre 26th, 2014

Un Noël exceptionnel cette année

à la paroisse Sacré Cœur Saint Jean Bosco

 

La messe de la nuit

La messe de la nuit était à 19 : 00 sans doute une bonne heure puisque l'église du Sacré Cœur était pleine.

On a commencé par un conte de Noël invitant à voir Jésus dans les plus petits parmi les hommes.

Ensuite la messe s'est déroulée comme une belle de la nuit où les enfants sont participants privilégiés.

L'accueil des personnes en précarité

Nous voulions faire une expérience cette année. Et le bilan est que cela se passe très bien mais pas comme il était prévu.

Il était prévu une clébration de Noël à 10 : 30, elle a eu lieu à 12 : 00

Nous avions prévu d'être trente nous étions trente et un mais pas exactement ceux qui étaient invités.

A 10 : 15 il était prévu d'aller chercher des Roumains au squatte mais ils ne pouvaient arriver que ving minutes plus tard et la moitié de ceux qui étaient invités (surtout des hommes seuls) ne voulurent pas venir.

A la même heure, un autre groupe de paroissiens se rend à saint Jean Bosco pour aller chercher une famille relogée de sept personnes. Ils répondent qu'ils doivent faire la manche jusqu'à midi et que l'un d'entre eux doit rester pour garder la maison.

De retour à la salle paroissiale, nous nous retrouvons avec des paroissiens (une dizaine), une Erythréenne, et quatre Roumains. Les Nigérianes attendues ne sont pas là et ne viendront pas. Les Roumains nous parlent du couple de leurs enfants qui se trouve au village Rom et voilà deux paroissiens partis chercher un couple et cinq enfants (ce sont eux qui ont été brulés dans l'incendie du squatte).

Bref, à midi dix tout le monde est rassemblé dans la crypte pour la liturgie.

On commence par répéter le gloria des "anges dans nos campagnes" que tout le monde peut chanter dans sa langue.

On choisit trois lecteurs, un Français, l'Erythréenne qui parlera en Anglais et une jeune femme Roumaine qui sait lire dans sa langue.

Ensuite on commence par signifier que c'est une liturgie en partie muette (pas totalement puisqu'on lira l'Évangile en trois langues). Les annonces et messages sont écrits sur des panneaux en plusieurs langues.

Ensuite, je prends par la main un enfant pour allumer une première bougie, puis un autre enfant, et tous les enfants, après je prends par la main un adulte et ainsi de suite jusqu'à ce que tout soit allumé.

Les Roumains adultes en allumant leur bougie disent des paroles en faisant face au grand Christ des disciples d'Emmaüs de la crypte. Je ne comprends pas ce qu'ils disent mais cela se termine par "Amen".

Ensuite, c'est la lecture en trois langues de l'Évangile de la nuit. Il y a des arrêts pour que les enfants apportent les personnages de la crèche. A la fin un panneau est amené avec: "Il est né le divin enfant !" en sept ou huit langues des cinq continents.

A la fin les Roumains chantent un chant (je ne sais pas bien quoi parce que pendant ce temps je disparais pour aller chercher des cadeaux pour tout le monde)

Chacun reçoit quelque chose et on va manger dans la salle paroissiale.

Dans la cuisine dindes aux marrons, pâtés en croute et bûches de Noël sont préparées.

On est tous autour d'une grande table.

Tout le monde parmi les Français remarquent combien les enfants Roumains se tiennent bien à table.

On essaye de se parler, les quelques mots de français des uns et les gestes des autres font la communication.

Puis tout le monde s'est séparé sauf les paroissiens qui rangent et font la vaisselle deux tâches qui font partie de la joie d'être ensemble !