Pas encore de compte? Inscrivez-vous ici »
  • Contact
  • Se connecter

Lendemains de premières communions

Juin 3rd, 2014

Je reviens sur ce que je disais hier.

Dimanche ce furent les premières communions comme indiqué précédemment. Les réactions des paroissiens sont mitigées parce que l'afflux de gens non-pratiquants induit des désagréments. Les gens discutent entre eux dès qu'il y a le moindre temps mort, lorsque ce qui se passe ne se voit pas, lorsque les paroles ou les chants sont inaudibles ou incompréhensibles. Il y a tout un art pour célébrer avec des gens qui n'ont pas l'habitude des églises. Il faudrait presque se transformer en animateurs ce qui n'est pas vraiment liturgique.
De plus tous veulent voir et entendre. Or, les sonos ne sont jamais vraiment au point car sonoriser correctement une église est difficile et cher. Quant à voir, il faudrait que les actions des jeunes se fassent en situation sur-élevée ce qui n'est pas forcément réalisable.
L'homélie doit être adaptée en conséquence. Elle doit être extrêmement simple, sans aucun mot technique ou de jargon théologique. A mon sens, il faut parler comme si on s'adressait à des enfants et, pourquoi pas, dire qu'on s'adresse spécialement aux enfants. Un jour de première communion c'est normal.
Les pratiquants veulent des temps de recueillement, des moments d'intériorisation et de prière personnelle.